Avec le niveau de risque du BRA (INFO) et la raideur de la pente mesurée sur la carte ou sur le terrain (INFO), le graphique montre le risque d’avalanches en fonction des différentes conditions.
RAIDEUR DE LA PENTE INFO
> 40°
35° à 40°
30° à 35°
< 30°
Bulletin des risques d’avalanche INFO
Conditions favorablesINFO
Conditions défavorablesINFO
risque
faible
attention
danger
risque
élevé
  • notre conseil:

    La randonnée est relativement sûre car le déclenchement d’une avalanche est très peu probable (mais toujours possible). Lors de toute randonnée, il convient cependant de rester attentif aux éventuels signes de danger.
  • notre conseil:

    La randonnée est relativement sûre car le déclenchement d’une avalanche est très peu probable (mais toujours possible). Lors de toute randonnée, il convient cependant de rester attentif aux éventuels signes de danger.
  • notre conseil:

    Il convient d’être prudent et d’estimer les risques spécifiques à chaque section de pente. Le comportement doit être adapté au niveau de risque et le choix de l’itinéraire réfléchi en conséquence. Il convient en particulier de respecter une distance de sécurité entre les skieurs (> 10m) et de se limiter à un petit groupe. La descente se fait un par un et on se regroupe à des endroits sûrs. Ceux qui ne disposent pas de l’expérience et du niveau de formation suffisants doivent ici RENONCER.
  • notre conseil:

    Il convient d’être prudent et d’estimer les risques spécifiques à chaque section de pente. Le comportement doit être adapté au niveau de risque et le choix de l’itinéraire réfléchi en conséquence. Il convient en particulier de respecter une distance de sécurité entre les skieurs (> 10m) et de se limiter à un petit groupe. La descente se fait un par un et on se regroupe à des endroits sûrs. Ceux qui ne disposent pas de l’expérience et du niveau de formation suffisants doivent ici RENONCER.
  • notre conseil:

    Le niveau de danger est très élevé, la pente doit donc être évitée !
X

Raideur de la pente

Déterminer la raideur de la pente à l’aide de la carte
Déterminer l’inclinaison de la pente avec le test du pendule

La raideur de la pente peut être facilement estimée sur le terrain à l’aide d’un inclinomètre. Il existe divers appareils faciles à utiliser. Si l’on ne dispose pas d’inclinomètre, on peut aussi mesurer facilement la raideur de la pente avec la méthode du pendule.

Sur le terrain, le test du pendule (effectué avec des bâtons de longueur identique) permet de déterminer très facilement la raideur de la pente. Un bâton est posé sur la neige, pointe vers le haut dans le sens de la pente puis il est relevé, sans changer la position de la pointe du bâton. Le deuxième bâton est maintenu contre le premier bâton et sert de pendule.

Si le bâton qui sert de pendule touche la pente en dessous de l’empreinte laissée dans la neige par le premier bâton, la pente fait plus de 30°. 10 cm en dessous de l’empreinte laissée dans la neige représentent 3° de pente. Si la pointe du bâton arrive dans l’emprunte, la pente fait moins de 30°.

Déterminer la raideur de la pente à l’aide de la carte

On peut lire très facilement la raideur d’une pente à partir des lignes de niveau figurant sur les cartes topographiques. Il suffit pour cela d’avoir une carte topographique, idéalement à l’échelle 1:25 000 et une règle de lecture (elle aussi à l’échelle 1:25 000).

Explication Règle de lecture

La règle de lecture est faite pour être utilisée sur une carte à l’échelle 1:25 000. Elle comporte des graduations et la distance entre les graduations augmente par paliers de cinq. Lorsqu’on mesure, la distance entre es lignes de niveau sur la carte permet de lire la raideur de la pente.

Explication de l’utilisation sur la carte

Pour mesurer sur la carte, commencer par choisir la pente dont on veut connaître le degré d’inclinaison. La distance entre les lignes de niveau permet de connaître la raideur de la pente. La règle de lecture est placée perpendiculairement aux lignes de niveau et déplacée jusqu’à ce que la distance entre ses graduations concorde avec les lignes de niveau de la carte. La raideur de la pente peut alors être lu sur la règle. On voit ici … ° degrés de pente.

X

Lawinenstufen

Avant d’organiser une randonnée, il faut toujours consulter le bulletin de risque d’avalanche (BRA). Le BRA donne des informations sur l’état du manteau neigeux, les conditions météorologiques en montagne et surtout le risque d’avalanches du moment. La même échelle Européenne de niveaux de risque d’avalanche est utilisée sur toute la zone alpine. L’estimation des risques est donnée pour la zone et peut donc varier localement selon les pentes. C’est à dire que quand le risque est de niveau 3, on peut trouver dans une même région des pentes qui sont sûres et d’autres qui sont ultra-dangereuses.

Informez vous du niveau de risque annoncé par le BRA.

X

Conditions favorables

Le BRA nous indique quelles régions et quelles orientations de pente sont à éviter et nous informe sur les conditions à venir. Afin de mieux apprécier le niveau de danger, il est important de décider pour une pente donnée si les conditions sont favorables ou défavorables.

Sur le terrain, on peut être confronté à de nombreuses formes de pente et expositions différentes. Le BRA indique quels secteurs sont à observer particulièrement ou à éviter (niveaux d’altitude, expositions et formes de relief). En fonction de paramètres extérieurs, le risque d’avalanches peut cependant s’avérer plus ou moins dangereux sur certaines pentes.

Afin de mieux estimer le danger, il est important de déterminer pour une pente donnée, si les conditions sont favorables ou défavorables. Les pentes qui sont citées dans le BRA comme étant dangereuses sont bien entendu considérées comme „défavorables“. A partir de là, on peut lister les autres facteurs „défavorables“ (conditions) et les intégrer afin d’évaluer le niveau de danger.

Conditions favorables :

Quand par manque d’observations ou d’informations on n’est pas en mesure de décider si des conditions sont favorables ou défavorables, partir du principe qu’elles sont défavorables.

X

Conditions défavorables

Le BRA nous indique quelles régions et quelles orientations de pente sont à éviter et nous informe sur les conditions à venir. Afin de mieux apprécier le niveau de danger, il est important de décider pour une pente donnée si les conditions sont favorables ou défavorables.

Sur le terrain, on peut être confronté à de nombreuses formes de pente et expositions différentes. Le BRA indique quels secteurs sont à observer particulièrement ou à éviter (niveaux d’altitude, expositions et formes de relief). En fonction de paramètres extérieurs, le risque d’avalanches peut cependant s’avérer plus ou moins dangereux sur certaines pentes.

Afin de mieux estimer le danger, il est important de déterminer pour une pente donnée, si les conditions sont favorables ou défavorables. Les pentes qui sont citées dans le BRA comme étant dangereuses sont bien entendu considérées comme „défavorables“. A partir de là, on peut lister les autres facteurs „défavorables“ (conditions) et les intégrer afin d’évaluer le niveau de danger.

Conditions défavorables :

Quand par manque d’observations ou d’informations on n’est pas en mesure de décider si des conditions sont favorables ou défavorables, partir du principe qu’elles sont défavorables.

< Retour vers la vue d’ensemble